Jean-Marc Luisada

– Piano –

Lundi 22 Juillet au Château Smith-Haut Lafitte

Concert à 20h30

Jean-Marc Luisada un poète 

Il ne ressemble à personne et c’est pour ça qu’on l’aime. Il joue assis sur une chaise et non pas sur un tabouret de piano, ses cheveux frisés en bataille, sans s’embarrasser d’un smoking. Il danse en même temps qu’il joue, ses mains quand elles ne courent pas sur le clavier semblent des oiseaux qui l’entourent. Il est ailleurs, emporté par un monde qu’il nous fait apercevoir avec des sonorités inouïes, des rythmes qui ne sont qu’à lui, des phrasés qui racontent des histoires. C’est un poète et Chopin, bien sûr, est son terrain d’aventures préféré. Mais Schumann, mais Granados, mais Poulenc, mais Beethoven, mais Mozart, mais Bach, tous lui doivent quelque chose. Ce quelque chose qu’il leur donne en les réinventant  avec ce sourire qui fait ressembler son visage à une étoile. Le ciel se pose sur ses doigts et nous fait décoller avec lui. Il a la grâce.

Alain Duault

Jean Marc Luisada étudie le piano à l’école Yehudi Menuhin de Londres puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il remporte en 1977 le 1er Prix de Piano dans la classe de Dominique Merlet et en 1978 le 1er Prix de musique de chambre dans la classe de Geneviève Joy-Dutilleux. Il est lauréat du  Concours Dino Ciani (1983) et du célèbre  Concours Chopin de Varsovie (1985). Il a reçu les conseils de grands Maîtres tels que Denyse Rivière, Marcel Ciampi, Paul Badura-Skoda, Milosz Magin, Vlado Perlemuter…

Jean-Marc Luisada mène depuis de plus de trente ans une carrière de concertiste hors du commun. Il joue dans des salles prestigieuses telles que le Théâtre des Champs Elysées à Paris, Alice Tully Hall à New York, Wigmore Hall à Londres, Satory Hall à Tokyo  …, ainsi que dans des festivals renommés tels que la Roque d’Anthéron, Festival de Besançon et de Montpellier, Festival Chopin de Nohant, mais aussi en Europe et aux Etats Unis . Il participe également à de nombreuses tournées au Japon, en Europe, au Canada.

En formation de musique de chambre, il s’entoure entre autres de Gary Hoffman, de Pierre Amoyal, de Philippe Bernold, de Yuzuko Horigome, de Patrick Messina, du Quatuor Talich, du Quatuor Modigliani, du Fine Arts Quartet…

Parallèlement à cette activité de concertiste, Jean-Marc Luisada enseigne à l’Ecole Normale Alfred Cortot de Paris.

 Il a enregistré plusieurs disques chez Deutsche Grammophon et chez Sony (RCA) en particulier les Valses et Mazurkas, ainsi que le concerto en mi mineur de Chopin dans sa version originel avec le Quatuor Talich et le contrebassiste Benjamin Berlioz ; Les Goyescas d’Enrique Granados… Mais aussi  L’Histoire de Babar de Francis Poulenc avec Jeanne Moreau et Feu Sacré avec Macha Méril.

Son dernier disque sorti chez Sony à l’automne 2018 est consacré à Robert Schumann et comporte les Davidsbundlertanze et l’Humoresque. Ce disque a reçu des critiques élogieuses dont, un  » Choc » du magazine Classica, et 5 étoiles du magazine italien Mucica.

Il est considéré comme l’un des plus des grands interprètes de la musique de Frédéric Chopin dans le monde.

Alejandro Amenabar  ne s’y est pas trompé en choisissant son interprétation de Chopin pour la BO de son film Les Autres avec Nicole Kidman.

Jean-Marc Luisada est officier des Arts et des Lettres.