Nicolas Dautricourt

– Violon –

Samedi 20 Juillet au Château Lascombes

Concert à 20h30

Nicolas Dautricourt, impérial dans le concerto de Sibelius” – Le Monde

« Prix Georges Enesco de la SACEM », et « Révélation Classique » au Midem de Cannes, Nicolas Dautricourt est sans conteste l’un des violonistes français les plus brillants et les plus attachants de sa génération.

Invité en février 2016 à se produire en soliste dans le cadre des 23ème Victoires de la Musique Classique, membre de la Chamber Music Society of Lincoln Center de New York, il se produit sur les plus grandes scènes internationales: Washington Kennedy Center, New York Alice Tully Hall, London Wigmore Hall, Moscow Tchaikovsky Hall, Tokyo Bunka Kaikan, Téatro National de Bélèm, Copenhagen Concert Hall, Boston Gardner Museum, Taïpeï National Recital Hall, Ongakudo Hall Kanazawa, Nagoya Shirakawa Hall, Sendai City Hall…, françaises : Philharmonie de Paris, Salle Pleyel, Théâtre des Champs-Élysées, Cité de la Musique, Musée d’Orsay, Arsenal de Metz, Opéra du Rhin, Grand Théâtre de Provence…, et est l’invité de nombreuses manifestations artistiques, le Festival de la Chaise-Dieu, Printemps des Arts de Monaco, Festival de l’Orangerie de Sceaux, Parc Floral de Vincennes, Folles Journées de Nantes et Tokyo, Rencontres Musicales de La Baule, Festival de la Vézère, Saoû chante Mozart, Lisztomanias, Fêtes musicales de Nohant, Flâneries musicales de Reims, Festival de Pâques de Deauville, Festival des Arcs, La Roque d’Antheron, Festival du Périgord Noir, Festival d’Auvers Sur Oise, Musique à L’Empéri….

Egalement l’invité de prestigieux festivals à l’étranger tels que le Festival Enesco à Bucarest, Lockenhaus Kammermusikfest, Music@Menlo, Pärnu Järvi Music Festival, Ravinia Festival, Stellenbosch Music Festival, Himeji/Le Pont Festival, Aurora Festival and O/Modernt Festival, Davos, Sintra, il se produit en tant que soliste avec le Royal Philharmonic Orchestra, l’Orchestre National de France, Detroit Symphony, Québec Symphony, Sinfonia Varsovia, Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre Philharmonique de Liège, l’Orchestre National du Mexique, Helsingborg Symphony, Kiev Philharmonic, Belgrad Philharmonic, NHK Tokyo Chamber Orchestra, Scala di Milano Ensemble, Yokohama Sinfonietta, Orchestra Ensemble Kanazawa, l’European Camerata, l’Orchestre National de Lorraine, l’Orchestre National des Pays de la Loire, l’Orchestre de Picardie, l’Orchestre Philharmonique de Nice, l’Orchestre de Cannes, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen, l’Orchestre de l’Opéra de St-Etienne, l’Orchestre de l’Opéra de Toulon, le Sendai Strings Ensemble, l’Orchestre de chambre de Novossibirsk, l’Orchestre Philharmonique du Maroc, le Baltic Chamber Orchestra, l’Orchestre des Pays de Savoie, l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre Pasdeloup, l’Orchestre Français des Jeunes, sous la direction de Leonard Slatkin, Paavo Järvi, Tugan Sokhiev, Fabien Gabel, Carlos Miguel Prieto, François-Xavier Roth, Eivind Gullberg Jensen, Jamie Phillips, Michael Francis, Kazuki Yamada, Dennis Russell Davis, Yuri Bashmet, Arie Van Beek, Mishiyoshi Inoue, Jacques Mercier, Faycal Karoui, Vahan Mardirossian, Stanislas Lefort, Mark Foster…

Particulièrement apprécié pour son « engagement sensible et passionné », il affectionne tout spécialement la musique de chambre qu’il pratique aux côtés de nombreux artistes, et son intérêt marqué pour le jazz lui offre également le privilège de collaborer régulièrement avec le contrebassiste Jean-Philippe Viret, les pianistes Antoine Hervé et Dominique Fillon, les guitaristes Jean-Marie Ecay et Nelson Veras, le bassiste Jean-Marc Jafet et notamment l’accordéoniste Richard Galliano au sein du « Tangaria quartet » et du « Piazzolla Forever project », dans de prestigieux festivals tels que Jazz à Vienne, Marciac, Sud-Tyroler Jazz Festival, San Javier, Copenhague, Athènes…

Deux parutions discographiques sont à prévoir courant 2018/2019: les 6 sonates pour violon et clavier de J.S. Bach, en compagnie du pianiste Juho Pohjonen (La Dolce Volta / Harmonia Mundi), ainsi que Porgy & Bess Revisited, aux côtés du contrebassiste Knut-Erik Sundquist et du vibraphoniste Pascal Schumacher (recorded @ Schloss Elmau).

Lauréat du Concours International Henryk Wieniawski de Poznan, du Concours International des Jeunesses Musicales de Belgrade, des Concours Internationaux Rodolfo Lipizer de Gorizia et Gian-Battista Viotti de Vercelli, il compte parmi ses maitres Philip Hirschhorn, Miriam Fried, Jean-Jacques Kantorow, Gérard Poulet et Jean Mouillère, et est depuis 2016 président des Fêtes Musicales de Corbigny.

Nicolas Dautricourt joue un magnifique instrument d’Antonio Stradivarius datant de 1713, le « Château Fombrauge », généreusement mis à sa disposition par Bernard Magrez.